Aller au contenu

RRI IMPACT

 

Le 4 mai 2022 s’est tenu au Centre de Génomique Fonctionnelle de Bordeaux (CGFB), le kick-off du Réseau Recherche Impulsion « IMPACT ». Soutenu à titre principal par le Département STS, ce programme pluridisciplinaire vise à promouvoir la recherche en technologie d'imagerie biomédicale à l'université de Bordeaux. Retour sur cette journée de lancement.

En décembre 2021, le programme IMPACT (IMaging for Precise medicine with A Collaborative Translation) a été labellisé par la gouvernance de l’université, « Réseau Recherche Impulsion » (RRI). Forte de ce label obtenu pour 4 ans, l’équipe réunie autour du projet a officialisé son lancement à l’occasion d’un kick-off organisé en mai dernier au CGFB.

RRI IMPACT : « Providing the right treatment to the right patient at the right time »

L’après-midi s’est ouverte sur une présentation inaugurale du programme. Suite à l’introduction d’ouverture de Gilles Guichard, directeur de STS, qui a rappelé la pleine inscription d’IMPACT dans la politique scientifique du département, les porteurs du projet Bruno Quesson (CRCTB) et Thomas Tourdias (Neurocentre Magendie) ont explicité l’ambition qui a commandé la naissance du programme : créer un réseau de recherche pluridisciplinaire incluant l’ensemble de la communauté bordelaise en imagerie. IMPACT vise au-delà à développer des méthodes de pointe basées sur l'imagerie pour une médecine personnalisée. Résolument tourné vers l’innovation, le projet ambitionne à plus long terme de fournir des solutions permettant d’améliorer la prise en charge des patients. Cette première partie s’est achevée avec l’intervention d’Etienne Duguet, vice-président de l’UB, qui a présenté le programme InnovationS, programme inscrit dans la stratégie de développement Horizon 2030 de l’université et dont il a pu souligner les interactions nombreuses avec les attendus du RRI IMPACT.

Une collaboration entre trois domaines de recherche d’excellence de l’UB

Un deuxième temps a été consacré à la description de chacun des trois work packages qui structurent le projet. Ces derniers manifestent sa dimension fortement collaborative puisqu’ils fédérent des équipes issues de trois domaines de recherche d’excellence de l’université. Laurent Petit, Michel Thiebaut de Schotten (GIN-IMN) et Pierrick Coupé (LaBRI) ont ainsi présenté trois axes du programme en neuro-imagerie (WP1). Gaël Dournes (CRCTB), Yannick Crémilleux (ISM) et Sylvain Miraux (RMSB) ont ensuite pris le relai et exposé les ambitions scientifiques du WP2 centré sur l’imagerie cardio-thoracique. Enfin, Bruno Quesson (CRCTB), Olivier Sandre (LCPO) et Amandine Crombé (IMB) ont explicité les objectifs de recherche en imagerie oncologique (WP3).

Un projet de formation en imagerie médicale en lien avec la recherche

L’après-midi s’est poursuivie avec une présentation des objectifs du RRI IMPACT en matière de formation. William Lefrançois, Sylvain Miraux (RMSB) et Bruno Quesson (CRCTB) ont décrit les grandes orientations d’un projet de parcours en imagerie visant à améliorer l’articulation entre recherche et formation. L’objectif est ainsi de permettre à des étudiants et des doctorants aux profils variés et issus de disciplines diverses de se former à l’imagerie médicale de pointe et cela auprès d’une équipe de recherche.

 

Et pour finir, un brainstorming

Ce kick-off s’est terminé sur une table-ronde « brainstorming » visant à créer une discussion autour de l’opérationnalisation des objectifs d’IMPACT. Identification des besoins en termes d’animation scientifique, recherche de nouveaux financements ou encore réflexion autour des cadres de rencontre à mettre en place avec les industriels pour valoriser les résultats de la recherche, ont été quelques-uns des sujets abordés lors de ce dernier temps d’une journée de lancement bien remplie et réussie !